Croquis12b

ANALYSE : "Croquis 12b"

Bien qu’utilisant les mêmes éléments plastiques que le croquis précédent, ce dessin poursuit un tout autre propos. La problématique des superpositions impossibles et ambiguës est en effet absente de ce croquis, qui reprend l’éternel conflit qui oppose la position de la forme fictive à celle des blocs qui la supportent. Seul écart avec ce que nous avons déjà vu : les deux plans qui s’opposent se croisent en oblique. Ainsi, tandis que la bande fictive semble s’éloigner en montant vers la droite, les volumes s’échelonnent dans la profondeur de l’image vers la gauche. Personnellement, pour résoudre ce conflit, j’en arrive à voir la bande partir vers la gauche en longeant les blocs, malgré l’augmentation de sa hauteur en lieu et place de la diminution régulière, que je serais en droit d’attendre en raison de son éloignement. J’en viens donc à postuler que cette bande n’est pas rectangulaire, mais qu’elle a la forme d’un trapèze très allongé qui s’agrandit vers le lointain. Voila comment l’attachement des formes fictives pour leur support, me conduit à imaginer un scénario complexe.

RETOUR AU CARNET