Croquis12c

ANALYSE : "Croquis 12c"

Ce dessin reprend en partie la problématique du Croquis 11c. Les deux carrés, qui ne sont pas fictifs, cherchent, comme les bandes du croquis précité, à aplatir la masse des volumes sur lesquels ils sont posés. Le carré fictif tend quant à lui à aplatir l’espace qui sépare les trois blocs. En réunissant derrière sa surface hallucinée une partie des trois volumes, il atténue leur échelonnement normal. Cet écart entre les effets des carrés tient au fait qu’une fictive ne pouvant par définition être totalement incluse à l’intérieur du dessin d’une forme s’attaquera non à sa masse mais à l’espace qui la contient.

RETOUR AU CARNET