Croquis15c

ANALYSE : "Croquis 15c"

Cette image associe la forme fictive porteuse de Vercingétorix (croquis précédent) avec la mise en abîme de la Vache qui rit (Croquis 14b). Ainsi, à la manière de Vercingétorix, nous avons un trapèze fictif servant de support à des formes dessinées, et, à la manière de la Vache qui rit, ces formes dessinées reproduisent presque à l’identique les éléments qui leur servent de support. Pourtant, quelque chose d’essentiel vient perturber cette mise en abîme : une partie des blocs supérieurs et de la seconde forme fictive débordent du support fictif censé les contenir. Ce débord a plusieurs conséquences. En premier lieu, nous avons là un empilement de formes plutôt qu’une inclusion, et sommes plus proches de Vercingétorix que de la Vache qui rit. En second lieu, ce débord clarifie les relations spatiales : nous avons quatre strates superposées. Seuls les deux petits blocs inférieurs pouvant par moments donner le sentiment de reposer au sol (pour visualiser cette possibilité, il vous suffit de masquer la partie supérieure du croquis).

Afin de réaliser une véritable mise en abîme et vérifier l’importance d’un débord qui pourrait sembler anecdotique, j’ai réalisé une variante de ce croquis.

RETOUR AU CARNET