Croquis24c

ANALYSE : "Croquis 24c"

L’effet perspectif produit par les bandes fictives de ce croquis est intense. Nous pouvons tout autant voir ces bandes s’éloigner rapidement entre les deux blocs que surgir d’eux pour venir à notre rencontre. Nous devrions pourtant nous méfier, et ne pas attribuer toute la force de l’impact visuel à ces bandes. Le trapèze qui les contient jouerait peu ou prou le même rôle, qui donne les deux orientations générales. Mais ce dernier, comme nous pouvons le deviner avec le Croquis 13b, n’induirait pas ce sentiment de vitesse, de déplacement, de sautillement que nous ressentons devant cette image. Là les bandes jouent un rôle essentiel, qui n’a cependant rien à voir avec leur caractère fictif. Il se pourrait qu’une deuxième illusion entre en scène : l’alternance de bandes claires et foncées forme une échelle que notre système perceptif semble avoir du mal à appréhender en totalité. Aussi, parcourt-il cet espace en opérant des sauts, qui peuvent s’apparenter à un léger effet stroboscopique. Je me retrouve ainsi pilote expérimenté de La Guerre des étoiles, et m’engouffre dans un dédale architectural à la poursuite d’un vaisseau ennemi sur lequel je lâche des bordées de missiles intergalactiques, dont la trajectoire s’inscrit sur mon écran de controle.

RETOUR AU CARNET