Croquis5b

ANALYSE : "Croquis 5b"

Ce croquis reprend exactement la thématique du dessin précédent si ce n’est que la multiplication régulière des blocs dessinés aurait dû renforcer le contraste entre la vue plongeante que nous avons sur eux et la vision en contre-plongée que j’aurais voulu que vous portiez sur le bloc fictif. Malheureusement, ce dernier volume étant encore réversible (ce qui n’était nullement dans mon intention), vous pouvez, à bon droit, le voir s’éloigner en-dessous de vous, tel un bombardier croisant la route de l’escadrille qu’il survole.

Avec ces deux dessins, mon propos (en partie raté) était de porter la conflit spatial à son acmé. Alors que les croquis de la page 4 se contentaient d’opposer deux directions orthogonales à l’intérieur du plan qui leur était commun, ceux de la page présente vont plus loin, qui cherchent à ce que le bloc fictif vienne traverser à angle droit le plan censé supporter les volumes dessinés. Avec ce croquis, la forme fictive, qui participe comme d’habitude à l’espace de l’image, révèle maintenant son autonomie, en suivant une trajectoire qui contredit et s’oppose à celle des blocs réels. L’hallucination formelle ne se contente plus d’apparaître passivement sous nos yeux ébaubis, elle s’active, prend ses aises et marque sa place dans la représentation spatiale qui l’accueille.

RETOUR AU CARNET