Croquis7a

ANALYSE : "Croquis 7a"

La double page à laquelle appartient ce croquis traite encore du conflit spatial entre une forme fictive et des volumes dessinés. Cependant, ce conflit est ici beaucoup plus simple que celui que nous avons étudié à la page 6, puisque cette image, de même que les trois suivantes, affichent une opposition marquée entre la verticalité de la forme fictive et l’échelonnement en profondeur des volumes dessinés qui la supportent.

Ce simple constat ne suffit cependant pas à épuiser toutes les variantes possibles du conflit. En effet, nous avons là une figure semi-fictive qui ne réagit pas de la même manière qu’une véritable fictive. Ici, les parties dessinées de la figure semi-fictive semblent attachées à leur support, contrariant ainsi le surgissement en avant de la figure. C’est que la présence des arètes (mais aussi et surtout des surfaces lorsque le croquis devient un dessin à la pierre noire) nous incite à voir trois morceaux de poutre semi-fictive peints à la surface des blocs, qui, de ce fait, leur transmettent une part de leur échelonnement.

Voyons maintenant ce qui se passe avec une figure totalement fictive : le Croquis 7b.

RETOUR AU CARNET