Croquis7d

ANALYSE : "Croquis 7d "

Bien que ce croquis reprenne la structure générale de la Croix (croquis précédent), les effet visuels et l’interprétation dominante de cette image en sont totalement différents. Alors que je voyais trois blocs soulevés dans les airs par les branches de la Croix, j’ai maintenant le sentiment que ces mêmes volumes s’éloignent au sol dans la profondeur du dessin.
À comparer les deux images, on s’aperçoit que cette modification radicale des relations spatiales tient à peu de choses. Pourtant, cette situation ne résulte pas uniquement du changement de taille des blocs, qui pourrait, en un premier temps, apparaître comme l’élément essentiel. Même si des tailles disparates gênent l’interprétation de blocs portés dans les airs, nous devons admettre que certains alignements sont déterminants. Les alignements des bases disposent en effet les quatre blocs sur deux rangées fuyantes et parallèles. À bien y regarder, vous pourrez constater que la base latérale des deux volumes situés à gauche se trouve sur une même fuyante. Il en est de même pour les deux blocs de droite. Pire, certains alignements posent des blocs, qui peu auparavant volaient, au même niveau que la base de la croix. Ainsi, le bloc de droite éprouve des difficultés à être porté dans les airs, non seulement en raison de sa taille, mais aussi parce que sa base se retrouve maintenant à la hauteur du bloc central qui sert de support à la croix.
Cette colinéarité là (celle des bases) entre donc en conflit avec une deuxième colinéarité (celle de la forme fictive de la croix) et semble, en tous cas à mes yeux, l’emporter. Conflit des colinéarités que nous avons déjà rencontré avec le Croquis 6a, mais nous étions alors dans une situation contraire où la poutre semi-fictive fuyait vers le lointain, tandis que les blocs, qui la supportaient, semblaient voler l’un au-dessus de l’autre.

RETOUR AU CARNET