Croquis8b

ANALYSE : "Croquis 8b"

À la différence du croquis précédent, ce dessin reprend la structure du Croquis 7b. Les deux bandes fictives qui s’élancent à la verticale contredisent en effet l’échelonnement en profondeur des deux rangées de cubes. Mais cette fois, la verticalité des formes fictives semblent triompher de la disposition en profondeur des volumes. Bien que présente et marquée, la diminution de taille des blocs ne suffit pas à interdire la lévitation de la rangée supérieure. C’est que des alignements plastiques favorisent cette interprétation là. Un premier alignement dispose les fonds des deux cubes placés à gauche sur une verticale, qui donne le sentiment qu’ils sont plaqués contre un mur invisible. Un second, moins pertinent car moins évident et moins logique, aligne l’arrière du cube situé en bas à droite avec l’arète d’angle du cube qui lui est supérieur.

Des formes fictives peuvent donc faire léviter les volumes qui les supportent, alors que cette situation requérait, jusqu’ici, des figures semi-fictives. Mais, pour en arriver là, les formes fictives nécessitent des alignements particuliers, que, pour l’instant, elles ne peuvent atteindre seules.

RETOUR AU CARNET