Pigne
NOM FICTIF


Cette fois, il s'agissait de faire apparaître son nom de famille avec des formes noires librement choisies. Margaux a choisi d'utiliser des formes diverses. Pourtant, il semble, comme nous l'avons vu avec le dessin de Gaetan Boutvillain, que les lignes soient plus efficaces que les surfaces, que ces dernières soient des formes libres ou géométriques. L'explication est simple : tandis que les lignes donnent le sentiment de traverser de part en part les bandes des lettres fictives, les formes noires se contentent d'être en partie recouvertes par ces mêmes surfaces fictives.
Ainsi, le P, le G et le N traversés par des lignes surgissent beaucoup mieux que le dernier E, presque entièrement cerné de surfaces. Pourtant, bien qu'il soit entouré de lignes, l'accent aigu du E n'est vraiment pas évident à percevoir. C'est que le tortillement particulier de ces lignes perturbe notre vision : ces ondulations ont du mal à nous faire croire qu'elles se poursuivent sous l'accent censé les recouvrir.

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL